Le guide de votre bien-être à domicile

Accident domestique

Actualités

Dangers du monoxyde de carbone : les différents ministères réagissent fortement

L’année dernière, 231 décès sont causés par l’inhalation de monoxyde de carbone. Invisible et fatale, les dangers monoxyde de carbone sont pourtant moins connus que les autres accidents domestiques. Face à l’ampleur des dégâts, les ministères de la santé, de l’intérieur, du commerce et de l’énergie ont décidé de faire un ‘ Task Force’ pour lutter contre ce fléau.

« Trop c’est trop », l’état paie aussi pour les dégâts causés par le monoxyde de carbone. Que ce soit pour l’hospitalisation de milliers de blessés, la surconsommation d’énergie, la mobilisation de la protection civile ou les différents corps de sécurité, cela coûte à l’état. En cause, l’entrée illégale des appareils de chauffage ne respectant pas la norme et des contrefaçons. Les ministères décident alors d’avoir leur propre plan de bataille pour réduire les risques avec le monoxyde de carbone. Le ‘Task Force’ est composé de deux volets à savoir l’établissement d’un contrôle rigoureux de la conformité des appareils de chauffage importer et l’obligation en aval des importateurs et des revendeurs de ce type d’appareils à fournir toutes les informations au consommateur.

Ces deux volets ont fait l’objet d’un décret exécutif n° 13-327 de septembre 2013, qui fixe les conditions et modalités d’application en matière de garantie de la marchandise et des services. Un autre décret n° 13-328 a également été promulgué en septembre 2013, pour fixer les conditions et modalités d’agrément des laboratoires pour la protection du consommateur et la répression de la fraude. Ces textes sont considérés comme des mesures pratiques visant à garantir la protection du consommateur dans la perspective de l’ouverture du marché algérien dans le cadre des différents accords commerciaux (GZALE, accord d’association avec l’UE, etc..).