Le guide de votre bien-être à domicile

Accident domestique

La sécurité dans la cuisine

accident domestique

© Guillaume Duris - Fotolia.com

Un quart des accidents domestiques concernant les jeunes enfants se produisent dans la cuisine : brûlures bénignes ou brûlures graves provoquées par un contact avec une porte de four ou des plaques de cuisson brûlantes, ou encore la projection de liquides bouillants ; coupures avec des ciseaux ou couteaux de cuisine ; intoxications avec des produits dangereux ; chutes d’une chaise haute… Lieu de tous les dangers, la cuisine nécessite une vigilance particulière notamment lors de la préparation des repas, moment où les risques sont accrus.

Prévenir les risques de brûlures

Partez d’un principe simple : la cuisine est pour le tout petit une caverne d’Ali Baba, un lieu rempli de multiples objets à découvrir, de recoins et placards à explorer, vers lequel il est naturellement attiré.

C’est là que se préparent les repas, sources de grande satisfaction pour toute la famille ! Le bébé a tôt fait de comprendre que les subtiles odeurs qui en émanent viendront bientôt garnir son assiette. Sa curiosité le porte à l’investir : prudence et vigilance ! Ne laissez jamais un jeune enfant sans surveillance dans la cuisine.

Quelques règles de précaution à transformer en réflexes et des équipements choisis devraient amplement diminuer les risques. Lors de la cuisson des repas, tournez systématiquement les manches des poêles et casseroles vers l’intérieur. Utilisez de préférence les plaques ou brûleurs situés vers le fond de votre plaque de cuisson ou gazinière, afin que les petites mains ne puissent y accéder. L’investissement dans une plaque à induction qui refroidit presque instantanément, ou munie de sécurités coupe-gaz pour les gazinières, est une excellente option. A défaut, utilisez des barrières de protection sur les 3 côtés.

Dès la cuisson terminée, utilisez des protège-plaques de cuisson. Isolez le four de la chaleur avec une grille adaptée. Si vous le pouvez, encastrez ou placez le four en hauteur, micro-ondes compris, ou faites le choix d’un four à porte froide. Ne laissez pas traîner allumettes et briquets.

N’évacuez pas la vapeur d’une cocotte-minute à proximité d’un enfant. Idem pour les couvercles sur des casseroles bouillantes, qui doivent être soulevés avec précaution.

Ne laissez pas un plat chaud sur le plan de travail.

Equipez les robinets de protections adaptées.

Enfin, si vous réchauffez un biberon au micro-ondes, pensez à vérifier la température du lait à l’aide de quelques gouttes sur l’intérieur du poignet, avant de le donner à votre enfant. Cette précaution vaut pour le réchauffage des petits pots, et même celle des assiettes déjà garnies.

Si l’enfant se brûle, rafraîchissez la brûlure au mois 5 mn à l’eau froide puis protégez la cloque avec un pansement adapté. Si la brûlure est importante, n’essayez pas de retirer les vêtements qui auraient collé au corps. Appelez vite les secours.

Prévention doit rimer avec pédagogie : apprenez la cuisine à votre enfant. Montrez-lui ce qui brûle en approchant sa main d’une flamme ou de la vapeur chaude. N’hésitez pas à renouveler l’opération plusieurs fois, ni à répéter la leçon autant de fois que nécessaire. Laissez les numéros d’urgence bien visibles dans la cuisine et enseignez-les aux enfants plus âgés.

Prévenir les intoxications

Comme les médicaments et cosmétiques dans la salle de bains, les produits d’entretien doivent être hors de portée : utilisez un placard en hauteur, surtout pas le dessous de l’évier. Choisissez de préférence des produits à bouchon sécurisé. Ne transvasez jamais les produits dans des contenants alimentaires ou dans des récipients faciles à ouvrir ou d’aspect ludique. Si malgré ces précautions l’accident survient, ne donnez pas à boire à votre enfant. Appelez les secours et précisez la nature du produit ingéré.

Le risque d’intoxication peut aussi être alimentaire. Respectez la chaîne du froid ! Evitez de faire vos courses lors de fortes chaleurs, rangez-les rapidement dans le réfrigérateur. Décongelez plutôt au réfrigérateur ou au micro-ondes qu’à température ambiante, surtout si l’aliment ne doit pas être cuisiné immédiatement. Respectez les dates de péremption, ne recongelez jamais un produit décongelé, sauf s’il a été cuit à nouveau.

Prévenir les coupures

Les blocs à couteaux doivent être mis hors de portée des enfants, de même que les couteaux de table et les ciseaux de cuisine. En règle générale, tous les objets coupants doivent être isolés. Une fois le lavage effectué, ne les laissez pas traîner dans l’égouttoir. Séchez-les et rangez-les rapidement.

Attention aux appareils électro-ménagers, aux hélices des robots de cuisine, mixers et autres accessoires. Lorsque ces appareils ne servent pas tous les jours, autant les ranger en hauteur et bien isoler leurs accessoires (râpes, éminceurs, trancheurs…). Si l’enfant se coupe légèrement, désinfectez la plaie et placez un passement. Si la coupure est plus profonde, compressez la plaie jusqu’à l’arrivée des secours avec la paume de la main.

Comme pour les autres pièces de la maison, équipez les placards de bloque-charnières ou de protège-doigts qui évitent aux portes de se fermer, et de systèmes de verrouillage si nécessaire. N’oubliez pas les protège-coins sur les angles aigus, qui peuvent provoquer bien des bosses et éraflures.

Prévenir les chutes

60 % des accidents de la vie courante sont dus aux chutes pour les enfants de moins de 10 ans. Dans de nombreux cas, les jeunes enfants chutent sur le crâne, avec des risques importants de fractures ou d’hémorragie cérébrale.

Dans la cuisine, bébé doit être placé dans une chaise haute et ce dès l’âge de 6 mois. La chaise haute doit être homologuée aux normes NF pour s’assurer de sa stabilité et des matériaux utilisés, équipée d’une garniture en mousse, d’une attache ventrale et d’une sangle d’entre-jambes.

Si votre enfant ne veut pas rester dans sa chaise haute ou s’il est trop turbulent, mettez-le dans son parc, dans une autre pièce. L’utilisation du babyphone vous permettra de le surveiller à distance.

L’enfant plus âgé doit être surveillé de près : pensez à fermer la porte de votre lave-vaisselle, pour éviter l’accès aux couteaux sales ou autres objets tranchants. S’il veut cuisiner, limitez les risques : pas de découpe avant l’âge de 5/6 ans, effectuée avec votre aide et sous votre contrôle. Idem pour la cuisson des aliments. Ne le laissez jamais évoluer seul, à proximité de la cuisinière.