Le guide de votre bien-être à domicile

Accident domestique

Actualités

La domotique pour limiter les accidents domestiques

Pour améliorer la qualité de vie des personnes âgées maintenues à domicile, les spécialistes de l’antenne bordelaise de l’Institut national de recherche en informatique et automatique (Inria) travaillent actuellement sur un projet de vulgarisation de la domotique.
Il s’agit du projet « Vieillesse et autonomie » de l’équipe Phoenix qui a permis à mettre en place une installation à base de matériel électronique grand public accessible dans les magasins de bricolage et les grandes surfaces. Pour réduire les risques d’accident domestique, il suffit d’un millier d’euro pour installer des capteurs et des écrans.

Intéressés par le projet, Alain Balinziala, président du Conseil des sages de Chancelade, le maire Michel Testut, le Conseil général, la Communauté d’agglomération périgourdine et Cassiopea ont demandé à avoir accès à un exposé à base de vidéos sur toutes les possibilités dans la vie quotidienne d’un senior : détecteur d’oubli de casserole sur la cuisinière, système de chemin de lumière pour les réveils nocturnes, rappel des médicaments et rendez-vous, alertes en situation anormale, etc. Les capteurs installés partout dans le domicile sont reliés à des tablettes numériques ou le téléviseur familial et la liaison avec le central est effectuée par Internet ou via une clé 3G. Après l’appartement témoin de l’université de Bordeaux 1, un test grandeur nature aura lieu dans 48 logements de seniors volontaires en Gironde et à Chancelade.

Les résultats du test

Après un essai de 6 à 9 mois, les scientifiques évalueront le retour du terrain et la façon dont les seniors vivent la technologie et une conclusion positive permettra la mise en place d’un transfert de technologie. Pour les chercheurs, il s’agit surtout de trouver une approche qui fonctionne dans la durée et qui ne se borne pas seulement à un effet de mode.