Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Table à langer : tout ce qu’il faut savoir pour prévenir les chutes

La table à langer est un accessoire à risque car il suffit d’une fraction de seconde d’inattention pour que bébé se retourne ou gigote et le pire qu’il tombe de la table. On nombre 150 à 200 chutes d’enfants de la hauteur d’une table à langer chaque année. Un chiffre assez impressionnant qui fait que cet accessoire est dangereux sans une vigilance optimum.

Ce sont surtout les enfants âgées de 5 et 12 mois qui sont victimes des chutes table à langer. En effet, un nourrisson commence à s'agiter à partir de 3 ou 4 mois car il sait se tenir assis en équilibre. La chute est plus grave si l’enfant tombe sur une surface dure comme un sol en carreau ou bien en ciment. Comme premier moyen de prévention, il est conseillé aux parents de n’acheter qu’une table à langer affichant la norme NF EN 12221. Cette norme affirme que le produit a bien été testé et que sa stabilité et son efficacité ne sont pas à craindre.

Cependant, rien ne vaut une bonne vigilance car même avec des matériels de haute qualité, si vous laissez votre enfant sur la table à langer sans surveillance, il y a toujours un risque. Avant de mettre bébé sur la table, prévoyez à l’avance les objets dont vous aurez besoin (couche, talc, lingettes, coton, tenue…). Quand vous voulez prendre quelque chose, laissez une autre main posée sur le ventre de votre bébé. Et si vous devez vous déplacer plus loin, prenez toujours l’enfant dans vos bras.

Si le pire se produit et que le bébé perd connaissance, il faut le placer ne position latérale pour ne pas qu’il s’étouffe. Il faut ensuite appeler le 15 (SAMU) ou le 18 (Pompiers). Même si l’enfant reprend connaissance, il faut quand même l’emmener chez un médecin pour une consultation.

Au cas où le bébé a fait une chute mais qu’il n’a pas perdu connaissance, il est essentiel de l’emmener à l’hôpital car il y a peut-être des dommages internes.