Le guide de votre bien-être à domicile

Accident domestique

La sécurité dans la salle de bains

accident domestique

© Guillaume Duris - Fotolia.com

Afin de prévenir les accidents domestiques dans la salle de bain, il est recommandé de s’équiper d’un thermomètre de bain, d’un tapis anti dérapant ou encore de protège robinet.
  1. Risques de la salle de bains et premières précautions à prendre
  2. Eviter brûlures et glissades : mesures de prudence et accessoires
  3. Eviter intoxications et électrocutions : produits à l’abri, appareils hors de portée

Risques de la salle de bains et premières précautions à prendre

Noyades, brûlures, intoxications et empoisonnements, coupures, électrocutions : telle est la liste des dangers de la salle de bains pour le jeune enfant.

15 % des noyades ont lieu dans la baignoire, et 20 cm d’eau suffisent pour que l’accident survienne. Autant de raisons de prendre un maximum de précautions dans un lieu qui doit s’associer à la détente et au bien-être plutôt qu’aux risques multiples, aux conséquences dramatiques.

  • Règle n°1 : ne jamais laisser un enfant seul dans la salle de bains, sans la surveillance d’un adulte.
  • Règle n°2 : investir dans les accessoires indispensables : tapis anti-dérapants, protège-robinets, baignoires adaptées aux enfants, thermomètre de bain, armoire à médicaments fermée à clé.
  • Règle n°3 : vérifier l’état des installations et appareils électriques, et faire preuve de bon sens et de vigilance lors de leur usage.

Eviter brûlures et glissades : mesures de prudence et accessoires

La température d’un bain doit être à température du corps : 37°C. Ne jamais immerger un jeune enfant dans l’eau sans l’avoir vérifiée à l’aide d’un thermomètre. Si l’on n’en possède pas, on peut tremper le coude dans l’eau avant d’y plonger l’enfant. Si la température est plus que tiède mais confortable sans sensation de brûlure, pas de souci. Pour les enfants plus âgés, on pensera à équiper les robinets d’une protection adaptée telle que les protège-robinets rigides ou gonflables, ou les protège-pommeaux de douche. Ainsi, plus de risque que l’enfant se brûle en effleurant le robinet du lavabo ou de la baignoire.

Afin de limiter les risques, pensez à faire régler la température du chauffe-eau ou du ballon à 50°C maximum et installez des mitigeurs.

Jusqu’à l’âge de la position assise, bébé doit être baigné dans une petite baignoire ergonomique adaptée à sa taille, à poser sur la baignoire adulte ou fournie encastrée dans la table à langer. Il est impératif de garder une main sur l’enfant, même si la forme ergonomique lui permet d’être stable sans soutien extérieur. Pour l’enfant plus âgé, il existe des anneaux de bain ou sièges de bain, qui éradiquent le risque de chute et de glissade. Lorsque l’enfant devient trop grand et doit passer à la baignoire adulte, pensez au tapis antidérapant, mais ne laissez pas l’enfant sans surveillance. A l’âge de 2 ou 3 ans, il peut être incapable de se redresser seul en cas de glissade ou chute dans l’eau.

Le contrôle de la température est toujours impératif. Dès que les petites mains sont aptes à tourner un robinet, apprendre à l’enfant à ouvrir d’abord l’eau froide, avec pour repère la petite pastille bleue. Mieux vaut soigner un léger rhume ou refroidissement qu’avoir à gérer les conséquences d’une brûlure.

Soyez attentif au sol de la salle de bains, afin d’éviter les glissades sur une surface mouillée : pensez aux tapis de bain.

Enfin, si le téléphone sonne ou qu’on sonne à la porte, ne vous déplacez pas pour répondre ou pour ouvrir la porte. Ces quelques secondes ou minutes d’inattention peuvent être fatales. En cas de véritable urgence, enveloppez l’enfant dans une serviette de bains et sortez-le de l’eau pour le prendre avec vous.

Eviter intoxications et électrocutions : produits à l’abri, appareils hors de portée

Tout ce qui présente un danger d’empoisonnement ou d’intoxication en cas d’ingestion doit être mis hors de portée. La liste est longue : produits cosmétiques, shampooings, produits pour la douche, dentifrices, parfums - qui contiennent une forte proportion d’alcool, dissolvants, médicaments. Pour la toilette, ayez toujours près de vous les produits dont vous avez besoin, surtout pour la toilette du nourrisson, afin de ne pas le lâcher sur sa table à langer ou dans sa baignoire afin d’attraper un produit. Une fois ces produits utilisés, rangez-les sur une étagère ou dans une armoire ou un placard.

Les médicaments doivent être isolés dans un placard prévu à leur effet exclusif. Armoire à médicaments fermée à clé ou placard verrouillé, au choix, seront dédiés à leur rangement. Les médicaments périmés doivent être rapportés à la pharmacie. En règle générale, ne prenez pas de médicament devant votre enfant qui aurait tôt fait de vous imiter. Informez-le le plus tôt possible de l’usage exact des médicaments, et de leurs dangers en cas d’ingestion.

Les objets coupants seront également rangés hors de portée : ciseaux à ongles, rasoirs mécaniques, coupe-ongles, lime à ongles en métal.

Autre grand danger de la salle de bains : l’électrocution. Un jeune enfant en meurt par mois en France, et les risques de handicap sont importants. Au mieux, des séquelles esthétiques au niveau de la main et de la bouche, au pire la perte d’un doigt ou d’un membre, voire l’arrêt cardiaque.

Les risques électriques sont élevés dans la salle de bains. Les appareils électriques doivent être proscrits de la salle de bains, ou utilisés par l’adulte avec un maximum de précautions. Se sécher les cheveux au séchoir électrique lorsque l’enfant est dans son bain doit être évité : un geste maladroit est vite arrivé, et les conséquences d’une chute du séchoir branché, dans l’eau, dramatiques. Hors de question de s’éloigner d’un sèche-cheveux ou d’un rasoir électrique branchés lorsque l’enfant prend son bain : il aurait tôt fait de s’en saisir et de les plonger dans l’eau pour jouer. Evitez d’avoir dans la salle de bains une radio branchée sur secteur. Si possible, utilisez des appareils à piles.

Pensez à vérifier la température du sèche-serviettes électrique : si la serviette est toujours à bonne température. Trébucher sur un sèche-serviettes brûlant ou se trouver au contact, peut occasionner une brûlure. Prudence avec le sèche-cheveux mal réglé lorsque l’on veut sécher les cheveux de l’enfant : des brûlures du cuir chevelu peuvent survenir.

Enfin, apporter toute sa vigilance à l’état des installations électriques qui doivent être aux normes. Penser aux cache-prises ou éclipses pour les prises à portée des plus jeunes, à changer les fils dénudés ou usés des appareils, isoler correctement les interrupteurs, et éviter les rallonges que l’enfant peut porter à la bouche.